Le projet

INFRASONS est une plateforme pour faire entendre les patrimoines sonores d'Auvergne-Rhône-Alpes. Développé par le CMTRA et l'AMTA, INFRASONS permet de naviguer dans la grande richesse culturelle qui s'exprime sur le territoire de la région, de la découvrir, de la comprendre et de la transmettre.

En savoir plus

Les ressources

La veillée

Veiller, dans son acception la plus générale et la plus neutre, c’est le fait de ne pas dormir volontairement pendant le temps consacré normalement au sommeil. La veillée, par conséquent, est ce temps où l’on devrait dormir, mais on l’on ne dort pas. Plus spécifiquement, la veillée est un moment et un espace social central dans la sociabilité paysanne, qui a pendant longtemps joué un rôle fondamental dans la transmission orale des chansons, des contes et des récits.

Les collectes de Patrice Lejeune

En 2018, le CMTRA a numérisé le fonds de collectage de Patrice Lejeune, musicien collecteur disparu prématurément en 2016. Grâce à Christian Oller, compagnon de route de Patrice Lejeune et à son épouse, qui a confié le fonds au CMTRA, cette dizaine d’heure d’enregistrements à pu être décrite, documentée indexée et mise en ligne en 2019 sur le portail rhônalpin du patrimoine oral. Petit tour d’horizon, suivi d’un témoignage de Christian Oller.

GRANDES COMPLAINTES TRADITIONNELLES : chants de toiles, de dentelles et de veillées

Cette semaine, nous continuons notre exploration des collectes ardéchoises et altiligériennes mises en ligne sur Infrasons, la cartographie des patrimoines sonores d’Auvergne-Rhône-Alpes. Après avoir suivi le parcours de Sylvette Béraud-Williams, nous vous proposons d’entrer dans ces riches collections par le prisme d’un répertoire particulier : les grandes complaintes traditionnelles. Cet article a été réalisé avec Eric Desgrugillers, responsable des archives sonores de l’AMTA.

LES COLLECTES DE PIERRE CHAPUIS

Passionné de chant, d’histoire et de culture locale, Pierre Chapuis, originaire de Saint-Julien-Chapteuil dans l’est de la Haute-Loire a commencé au début des années 1960 à enregistrer les chansons interprétées lors de repas ou de fêtes de familles. Peu à peu, les enregistrements se précisent et vont concerner principalement les légendes et récits de l’histoire du Meygal, ainsi que les formes d’expressions artistiques qui lui sont associées, à savoir des contes, des chansons, en français et en occitan, jusqu’au milieu des années 1980.

Les collectes de Christian Oller en Ardèche

Christian Oller fait partie de ces musiciens-collecteurs lyonnais qui, dans les années 1970, se réunissaient au folk-club « La Chanterelle », dans les pentes de la Croix-Rousse à Lyon. Violoniste et accordéoniste, après plusieurs années d ‘enquêtes sur les musiciens et chanteurs traditionnels en Auvergne et Limousin, il s'intéresse à la tradition de chant du Haut Vivarais et du plateau ardéchois. Son fonds donne un éclairage au long cours - près de 40 ans - sur la pratique du chant traditionnel dans le département. Aujourd’hui, il poursuit sa carrière de musicien et ses enquêtes sur le plateau ardéchois, qu'il valorise et revisite dans diverses publications.

Toutes les publications